Made by Passion-oleron.com
Les Vagabonds Balades en camping-car
Location  vacances Oléron
23 avril 2013 Les vacances de pâques commencent et nous partons vers Lyon chercher Simon pour une semaine de vacances. au programme, une balade dans le Puy de Dôme et une ferme de bisons. En août 2012, quand nous avons été touchés par la grêle, nous étions en partance pour un élevage de bisons et Simon n’a pas oublié. A chaque fois que je lui dis que je vais venir le chercher en camping-car, il me demande si on ira dans une ferme de bisons. Cette fois, il faut donc y aller. J’ai programmé tout un parcours qui ne dépasse pas 500 km mais qui nous promet de belles balades à pied et dans quelques fermes dont un élevage de bisons et une pisciculture où nous pourrons pêcher des truites. Car j’ai prévu de lui faire découvrir la pêche à la ligne. Nous partons donc tranquillement l’après-midi et nous passons notre première nuit à Chantenay St Imbert, aire CCI n° 5218 près d’un étang et non loin de la nationale 7. Mercredi 24 avril Nous reprenons la route dans la matinée et faisons halte à Périgny pour déjeuner. Cette petite aire (CCI n° 20764) est très agréable mais la trappe de vidange des eaux grises me semble peu pratique car trop près du mur. Le soleil est avec nous et nous décidons de faire halte à l’aire du lac de Villerest (aire CCI n° 853). Cette aire donne une vue imprenable sur le lac et est encore gratuite mais redevient payante au 1er mai (5€ la nuit). Je profites du beau temps pour sortir les cannes à pêches et tenter de prendre le souper, mais je n’ai pas choisi le bon endroit et nous devrons manger autre chose que du poisson ce soir. Jeudi 25 avril Nous partons pour Lyon en matinée et passerons la journée avec nos enfants et petits enfants. Simon est impatient de partir et je lui explique que nous devons attendre le retour de sa mère pour lui faire un bisou avant de prendre le départ. Mais le temps lui parait long. Cela nous permet de profiter de Lucile, notre petite fille qui vient d’avoir 5 mois et fait de grands sourires à sa grand-mère. Enfin, Stéphanie rentre du travail et Simon lui saute au cou pour lui dire au revoir ! Nous prenons donc la route et partons passer la nuit à Bibost (aire CCI n° 10926). Les vacances peuvent commencer ! Vendredi 26 avril Nous partons pour l’élevage de bisons des Monts de la Madeleine, mais le soleil est parti et a fait place à la grisaille et au froid. Même la neige est annoncée ! Nous revenons sur l’aire du lac de Villerest et comme le temps n’est pas encore trop mauvais, nous décidons de passer la journée ici et de revoir notre programme. J’en profites pour ressortir mes cannes à pêche et je choisis un meilleur emplacement. Cette fois, les gardons sont là et je demande à Simon de m’aider à tenir la ligne pour sortir les poissons. Il est tout heureux de sortir ses premiers poissons et ne se fait pas prier pour m’aider à tenir la ligne. Ce sera une journée mémorable pour ce petit pêcheur ! Le soir, tout le monde est devant la télé comme à la messe, pour les prévisions météo. Stéphanie nous a conseillé au téléphone de descendre dans le midi mais cela semble pire au sud qu’où nous sommes. Seul la côte atlantique et le poitou semblent épargnés. Nous décidons donc d’aller vers Chauvigny et nous irons voir la vallée des singes et l’île aux serpents puis nous improviserons. Ce que nous ne savons pas encore, c’est que nous allons improviser toute la semaine. Samedi 27 avril Départ pour Chauvigny. Le temps s’est encore dégradé et c’est sous les flocons de neige que nous quittons Roanne. A midi, nous sommes à st Pourçain sur sioule (aire CCI n° 3450) et nous découvrons une aire superbe le long de l’allier légèrement en crue. Même à cette époque l’aire est bondée. Prévue pour 100 places, la moitié doit être occupée. Le temps que Mamie prépare le déjeuner, nous partons Simon et moi faire une petite balade et une course à pied pour se détendre. Après déjeuner, Simon donne quelques morceaux de pain aux canards qui attendent au pied du camping-car et nous faisons une petite sieste avant de repartir vers le soleil. Sur la route, mon GPS me signale lorsque je dépasse la vitesse de plus de 5 km/h par un meuglement. Lui ayant expliqué que cette vache meugle quand je vais trop vite, Simon m’informe que je ne dois pas aller trop vite et qu’il me surveille ! Tout le long de la route, Simon appelle le soleil et celui-ci commence à faire quelques apparitions dans l’après-midi. Sur la route, je m’aperçois que nous passons près de la ferme de Jean Lutier, un éleveur de bisons que nous avons déjà visité en 2012. Nous passerons donc la nuit dans cette ferme et Simon verra enfin ses bisons dont il rêve depuis un an. Nous sommes deux camping-cars dans la ferme. L’autre couple est aussi accueillant camping-car dans les Landes et nous invite à leur rendre visite dans leur maison des Landes. Le temps est nettement plus clément que dans la région Lyonnaise et nous partons en 4X4, voir les bisons de près dans les champs. Un bel élevage dont le mâle qui pèse plus de 700 kg nous informe par un simulacre de charge,  qu’il apprécie peu la photo. Le lendemain matin, nous nous réveillerons avec le troupeau à quelques mètres du camping-car, ce qui émerveillera encore Simon. La météo confirme que le soleil est sur la côte Atlantique. Notre fille Elodie étant en vacances dans notre appartement d’Oléron, elle nous propose de venir passer une journée avec eux. Ce sera l’occasion pour les 2 cousins Simon et Axel de se voir. Dimanche 28 avril Nous partons donc en directions d’Oléron sous un beau soleil. A midi, nous profitons de l’aire de Saint Laurent de Ceris (aire CCI n° 6988), pour faire les vidanges et le plein. Bien que l’accès soit peu pratique, cette aire est très bien équipée et gratuite. En plus une aire de jeux pour enfants permet à Simon de se détendre avant le déjeuner. Après la sièste, nous reprenons une nouvelle fois la route et arrivons vers 17h00 à La Cotinière où nous retrouvons nos enfants et notre petit-fils Axel, tout heureux de nous voir avec son cousin Simon. Loin de la grisaille auvergnate, nous dégustons une bonne bière en terrasse de café devant le port de la Cotinière. Lundi 29 avril Beau temps annoncé sur l’île ! Nous restons sur place et pendant que mon gendre et moi partons faire les courses pour déjeuner et faire le plein de gaz pour le Vagabond, Simon et Axel partent à la recherche de trésors sur la plage. Après un bon déjeuner en famille, et un point météo, nous repartons vers de nouvelles aventures. Ce sera la route vers Lyon avec un arc de cercle par la Dordogne car le mauvais temps remonte. A St Yriex sur charente, nous décidons de nous arrêter sur l’aire CCI n° 13651. Celle- ci se trouve à l’intérieur du camping de St Yriex (CCI n° 20159). Nous profitons donc des services du camping y compris le tobogan. Mardi 30 avril Il faut repartir car le mauvais temps nous rattrape ! Direction la dordogne où il parait qu’il fait beau ! A Midi, nous nous arrêtons à Sers (aire CCI n° 12196), sous la pluie mais le soleil nous rejoint pendant le déjeuner. A côté, il y a un terrain de pétanque délimité par des bornes de trottoir où Simon s’amuse  à marcher sans tomber. Après 3 tours complets, il m’explique comment faire et je dois faire moi aussi 3 tours. Mais il me tiens la main pour que je ne tombe pas ! Le soir nous arrivons à la ferme Cantegrel (FP n° AEDO) de  Catherine et Bernard Bouyssonnie. à Archignac. C’est une ferme traditionnelle comme on n’en trouve plus où je retrouve des méthodes de travail que j’avais connu dans ma jeunesse. Ces gens sont vraiment très agréables et complètement tournés vers l’accueil des touristes et des camping-caristes. Tout est fait pour qu’on s’y sente bien. Même les vidanges CC sont prévues, douches et wc, tables pique nique et ping pong. A notre arrivée, une dégustation de fromages est prévue pour un groupe de touristes attendus. Mme Bouyssonnie nous invite à nous y joindre puis nous allons assister à la traite des vaches. Simon goûte au lait cru et annonce qu’il adore ça le lait des vaches ! Après le départ des touristes, la ferme retrouve son calme et nous restons jusquà 21h00 à discuter avec nos accueillants. Mercredi 1er mai Après avoir fait le plein de lait cru et de fromages, nous repartons à la recherche du soleil qui semble revenir en lyonnais. Pour déjeuner, le vagabond nous arrête sur un parking de Gare d’Aubazine en corrèze. Nous profitons du soleil pour faire une balade dans le chemin qui longe la Corrèze. Simon qui a pris son vélo, me demande s’il y a des poissons dans la rivière. Comme je lui réponds que oui, il me dit “va chercher tes pêches” ! Mais comme les autres rivières, la Corrèze est en crue et bien trop dangereuse ici pour que je pêche avec Simon. Puis nous repartons après déjeuner et sièste, nous repartons et faisons la halte du soir à la Ferme charcuterie de Josiane et Jean-Yves Guy (FP n° RDSC) à 63 Mazaye. Comme la ferme n’est pas visitable, nous partons dans les chemins alentour et allons assister à la rentrée des troupeaux pour la traite. Dans ce petit village, les vaches traversent encore les rues et c’est un spectacle bien agréable. Simon a repris son vélo et nous lui expliquons les volcans après la découverte de quelques pierres de lave qu’il veut ramener à sa mère. Après une belle balade, Simon décide qu’il faut boire l’apéro car il veut manger du saucisson ! Il a déjà fait le menu du soir : Saucisson, paté et viande ! La balade en vélo et le spectacle des vaches lui a ouvert l’appétit. Jeudi 2 mai Le beau temps est toujours avec nous. Bien que plus froid que la normale, nous avons quand même bien échappé à la pluie toute cette semaine. Après dégustation, nous faisons quelques achats à la charcuterie de la ferme et repartons. Simon qui a bien compris le principe du camping-car, demande souvent si ce soir on dort encore dans une “ferme de vaches” et quels animaux on va voir. Maintenant, lui, il voudrait voir des poules et des lapins et des moutons ! A midi, nous nous arrêtons à l’aire CCI de Lezoux (aire CCI n°7026). Très belle aire où Simon fait encore du vélo avant de déjeuner. L’après-midi, je l’assoie sur mes genoux pour avancer jusqu’à la borne de vidange. Et il est très fier de descendre seul du poste de pilotage comme je lui ai montré en se tournant et se tenant au volant puis au pied du siège pour la dernière marche ! Enfin, en milieu d’après-midi, nous arrivons au lac de Villerest où nous allons finir notre périple avant de rentrer à Lyon. Nous profitons du temps moyen pour pêcher une nouvelle fois quelques gardons et Simon revient m’aider à tenir la canne à pêche et sortir quelques poissons. Vendredi 3 mai Problème, Simon veut faire du tobogan et je lui ai donné 1 € (prix de l’accès à l’aire de jeux), mais l’aire de jeux est fermée et il n’y a personne. Simon, désolé attend avec sa pièce dans la main que l’aire veuille bien ouvrir. Mais elle n’ouvrira pas de la journée. Heureusement qu’il y a la pluie pour lui expliquer que c’est impossible de faire du tobogan aujourd’hui. Après déjeuner, Simon ne veut pas faire la sièste et ne veut pas rentrer à Lyon. Il veut continuer en camping-car. Après une nouvelle explication il accepte de retourner voir Maman et Papa et Lucile. il va profiter du parcours pour faire sa sièste et se réveiller 5 minutes avant d’arriver chez ses parents. Nous resterons diner puis reprendrons la route du retour. Les vacances se terminent pour tout le monde. Au lieu des 500 km prévus, nous avons parcouru avec Simon 1344 km sans nous en rendre vraiment compte mais avons plutôt bien échappé au mauvais temps ! Sur le retour, nous ferons des haltes à St Forgeux (aire CCI n° 17889), puis Chantenay saint Imbert (aire CCI n° 5218), avant de retrouver notre maison et la pelouse qui a bien profité de la pluie et de notre absence ! Fin
Villerest Les aires du séjour Ferme de bisons Retour Retour Retour Retour Retour Retour Vaches laitières Ferme Charcuterie
Les Vagabonds Balades en camping-car
Bienvenue
23 avril 2013 Les vacances de pâques commencent et nous partons vers Lyon chercher Simon pour une semaine de vacances. au programme, une balade dans le Puy de Dôme et une ferme de bisons. En août 2012, quand nous avons été touchés par la grêle, nous étions en partance pour un élevage de bisons et Simon n’a pas oublié. A chaque fois que je lui dis que je vais venir le chercher en camping-car, il me demande si on ira dans une ferme de bisons. Cette fois, il faut donc y aller. J’ai programmé tout un parcours qui ne dépasse pas 500 km mais qui nous promet de belles balades à pied et dans quelques fermes dont un élevage de bisons et une pisciculture où nous pourrons pêcher des truites. Car j’ai prévu de lui faire découvrir la pêche à la ligne. Nous partons donc tranquillement l’après-midi et nous passons notre première nuit à Chantenay St Imbert, aire CCI n° 5218  près d’un étang et non loin de la nationale 7. Mercredi 24 avril Nous reprenons la route dans la matinée et faisons halte à Périgny pour déjeuner. Cette petite aire (CCI n° 20764)  est très agréable mais la trappe de vidange des eaux grises me semble peu pratique car trop près du mur. Le soleil est avec nous et nous décidons de faire halte à l’aire du lac de Villerest (aire CCI n° 853). Cette aire donne une vue imprenable sur le lac et est encore gratuite mais redevient payante au 1er mai (5€ la nuit). Je profites du beau temps pour sortir les cannes à pêches et tenter de prendre le souper, mais je n’ai pas choisi le bon endroit et nous devrons manger autre chose que du poisson ce soir. Jeudi 25 avril Nous partons pour Lyon en matinée et passerons la journée avec nos enfants et petits enfants. Simon est impatient de partir et je lui explique que nous devons attendre le retour de sa mère pour lui faire un bisou avant de prendre le départ. Mais le temps lui parait long. Cela nous permet de profiter de Lucile, notre petite fille qui vient d’avoir 5 mois et fait de grands sourires à sa grand-mère. Enfin, Stéphanie rentre du travail et Simon lui saute au cou pour lui dire au revoir ! Nous prenons donc la route et partons passer la nuit à Bibost (aire CCI n° 10926). Les vacances peuvent commencer ! Vendredi 26 avril Nous partons pour l’élevage de bisons des Monts de la Madeleine, mais le soleil est parti et a fait place à la grisaille et au froid. Même la neige est annoncée ! Nous revenons sur l’aire du lac de Villerest et comme le temps n’est pas encore trop mauvais, nous décidons de passer la journée ici et de revoir notre programme. J’en profites pour ressortir mes cannes à pêche et je choisis un meilleur emplacement. Cette fois, les gardons sont là et je demande à Simon de m’aider à tenir la ligne pour sortir les poissons. Il est tout heureux de sortir ses premiers poissons et ne se fait pas prier pour m’aider à tenir la ligne. Ce sera une journée mémorable pour ce petit pêcheur ! Le soir, tout le monde est devant la télé comme à la messe, pour les prévisions météo. Stéphanie nous a conseillé au téléphone de descendre dans le midi mais cela semble pire au sud qu’où nous sommes. Seul la côte atlantique et le poitou semblent épargnés. Nous décidons donc d’aller vers Chauvigny et nous irons voir la vallée des singes et l’île aux serpents puis nous improviserons. Ce que nous ne savons pas encore, c’est que nous allons improviser toute la semaine. Samedi 27 avril Départ pour Chauvigny. Le temps s’est encore dégradé et c’est sous les flocons de neige que nous quittons Roanne. A midi, nous sommes à st Pourçain sur sioule (aire CCI n° 3450) et nous découvrons une aire superbe le long de l’allier légèrement en crue. Même à cette époque l’aire est bondée. Prévue pour 100 places, la moitié doit être occupée. Le temps que Mamie prépare le déjeuner, nous partons Simon et moi faire une petite balade et une course à pied pour se détendre. Après déjeuner, Simon donne quelques morceaux de pain aux canards qui attendent au pied du camping-car et nous faisons une petite sieste avant de repartir vers le soleil. Sur la route, mon GPS me signale lorsque je dépasse la vitesse de plus de 5 km/h par un meuglement. Lui ayant expliqué que cette vache meugle quand je vais trop vite, Simon m’informe que je ne dois pas aller trop vite et qu’il me surveille ! Tout le long de la route, Simon appelle le soleil et celui-ci commence à faire quelques apparitions dans l’après-midi. Sur la route, je m’aperçois que nous passons près de la ferme de Jean Lutier, un éleveur de bisons que nous avons déjà visité en 2012. Nous passerons donc la nuit dans cette ferme et Simon verra enfin ses bisons dont il rêve depuis un an. Nous sommes deux camping-cars dans la ferme. L’autre couple est aussi accueillant camping-car dans les Landes et nous invite à leur rendre visite dans leur maison des Landes. Le temps est nettement plus clément que dans la région Lyonnaise et nous partons en 4X4, voir les bisons de près dans les champs. Un bel élevage dont le mâle qui pèse plus de 700 kg nous informe par un simulacre de charge,  qu’il apprécie peu la photo. Le lendemain matin, nous nous réveillerons avec le troupeau à quelques mètres du camping-car, ce qui émerveillera encore Simon. La météo confirme que le soleil est sur la côte Atlantique. Notre fille Elodie étant en vacances dans notre appartement d’Oléron, elle nous propose de venir passer une journée avec eux. Ce sera l’occasion pour les 2 cousins Simon et Axel de se voir. Dimanche 28 avril Nous partons donc en directions d’Oléron sous un beau soleil. A midi, nous profitons de l’aire de Saint Laurent de Ceris (aire CCI n° 6988), pour faire les vidanges et le plein. Bien que l’accès soit peu pratique, cette aire est très bien équipée et gratuite. En plus une aire de jeux pour enfants permet à Simon de se détendre avant le déjeuner. Après la sièste, nous reprenons une nouvelle fois la route et arrivons vers 17h00 à La Cotinière où nous retrouvons nos enfants et notre petit-fils Axel, tout heureux de nous voir avec son cousin Simon. Loin de la grisaille auvergnate, nous dégustons une bonne bière en terrasse de café devant le port de la Cotinière. Lundi 29 avril Beau temps annoncé sur l’île ! Nous restons sur place et pendant que mon gendre et moi partons faire les courses pour déjeuner et faire le plein de gaz pour le Vagabond, Simon et Axel partent à la recherche de trésors sur la plage. Après un bon déjeuner en famille, et un point météo, nous repartons vers de nouvelles aventures. Ce sera la route vers Lyon avec un arc de cercle par la Dordogne car le mauvais temps remonte. A St Yriex sur charente, nous décidons de nous arrêter sur l’aire CCI n° 13651. Celle-ci se trouve à l’intérieur du camping de St Yriex (CCI n° 20159). Nous profitons donc des services du camping y compris le tobogan. Mardi 30 avril Il faut repartir car le mauvais temps nous rattrape ! Direction la dordogne où il parait qu’il fait beau ! A Midi, nous nous arrêtons à Sers (aire CCI n° 12196), sous la pluie mais le soleil nous rejoint pendant le déjeuner. A côté, il y a un terrain de pétanque délimité par des bornes de trottoir où Simon s’amuse  à marcher sans tomber. Après 3 tours complets, il m’explique comment faire et je dois faire moi aussi 3 tours. Mais il me tiens la main pour que je ne tombe pas ! Le soir nous arrivons à la ferme Cantegrel (FP n° AEDO) de  Catherine et Bernard Bouyssonnie. à Archignac. C’est une ferme traditionnelle comme on n’en trouve plus où je retrouve des méthodes de travail que j’avais connu dans ma jeunesse. Ces gens sont vraiment très agréables et complètement tournés vers l’accueil des touristes et des camping-caristes. Tout est fait pour qu’on s’y sente bien. Même les vidanges CC sont prévues, douches et wc, tables pique nique et ping pong. A notre arrivée, une dégustation de fromages est prévue pour un groupe de touristes attendus. Mme Bouyssonnie nous invite à nous y joindre puis nous allons assister à la traite des vaches. Simon goûte au lait cru et annonce qu’il adore ça le lait des vaches ! Après le départ des touristes, la ferme retrouve son calme et nous restons jusquà 21h00 à discuter avec nos accueillants. Mercredi 1er mai Après avoir fait le plein de lait cru et de fromages, nous repartons à la recherche du soleil qui semble revenir en lyonnais. Pour déjeuner, le vagabond nous arrête sur un parking de Gare d’Aubazine en corrèze. Nous profitons du soleil pour faire une balade dans le chemin qui longe la Corrèze. Simon qui a pris son vélo, me demande s’il y a des poissons dans la rivière. Comme je lui réponds que oui, il me dit “va chercher tes pêches” ! Mais comme les autres rivières, la Corrèze est en crue et bien trop dangereuse ici pour que je pêche avec Simon. Puis nous repartons après déjeuner et sièste, nous repartons et faisons la halte du soir à la Ferme charcuterie de Josiane et Jean-Yves Guy (FP n° RDSC) à 63 Mazaye. Comme la ferme n’est pas visitable, nous partons dans les chemins alentour et allons assister à la rentrée des troupeaux pour la traite. Dans ce petit village, les vaches traversent encore les rues et c’est un spectacle bien agréable. Simon a repris son vélo et nous lui expliquons les volcans après la découverte de quelques pierres de lave qu’il veut ramener à sa mère. Après une belle balade, Simon décide qu’il faut boire l’apéro car il veut manger du saucisson ! Il a déjà fait le menu du soir : Saucisson, paté et viande ! La balade en vélo et le spectacle des vaches lui a ouvert l’appétit. Jeudi 2 mai Le beau temps est toujours avec nous. Bien que plus froid que la normale, nous avons quand même bien échappé à la pluie toute cette semaine. Après dégustation, nous faisons quelques achats à la charcuterie de la ferme et repartons. Simon qui a bien compris le principe du camping-car, demande souvent si ce soir on dort encore dans une “ferme de vaches” et quels animaux on va voir. Maintenant, lui, il voudrait voir des poules et des lapins et des moutons ! A midi, nous nous arrêtons à l’aire CCI de Lezoux (aire CCI n°7026). Très belle aire où Simon fait encore du vélo avant de déjeuner. L’après-midi, je l’assoie sur mes genoux pour avancer jusqu’à la borne de vidange. Et il est très fier de descendre seul du poste de pilotage comme je lui ai montré en se tournant et se tenant au volant puis au pied du siège pour la dernière marche ! Enfin, en milieu d’après-midi, nous arrivons au lac de Villerest où nous allons finir notre périple avant de rentrer à Lyon. Nous profitons du temps moyen pour pêcher une nouvelle fois quelques gardons et Simon revient m’aider à tenir la canne à pêche et sortir quelques poissons. Vendredi 3 mai Problème, Simon veut faire du tobogan et je lui ai donné 1 € (prix de l’accès à l’aire de jeux), mais l’aire de jeux est fermée et il n’y a personne. Simon, désolé attend avec sa pièce dans la main que l’aire veuille bien ouvrir. Mais elle n’ouvrira pas de la journée. Heureusement qu’il y a la pluie pour lui expliquer que c’est impossible de faire du tobogan aujourd’hui. Après déjeuner, Simon ne veut pas faire la sièste et ne veut pas rentrer à Lyon. Il veut continuer en camping-car. Après une nouvelle explication il accepte de retourner voir Maman et Papa et Lucile. il va profiter du parcours pour faire sa sièste et se réveiller 5 minutes avant d’arriver chez ses parents. Nous resterons diner puis reprendrons la route du retour. Les vacances se terminent pour tout le monde. Au lieu des 500 km prévus, nous avons parcouru avec Simon 1344 km sans nous en rendre vraiment compte mais avons plutôt bien échappé au mauvais temps ! Sur le retour, nous ferons des haltes à St Forgeux (aire CCI n° 17889), puis Chantenay saint Imbert (aire CCI n° 5218), avant de retrouver notre maison et la pelouse qui a bien profité de la pluie et de notre absence ! Fin
Villerest Les aires du séjour Ferme de bisons Retour Retour Retour Retour Retour Retour Vaches laitières Ferme Charcuterie Made by Passion-oleron.com Location  vacances Oléron